Peur de devenir maman ?

Quand on attend un enfant, on passe par plein d’émotions différentes : l’impatience de rencontrer l’être tant attendu, le stress de ne pas être à la hauteur, l’enthousiasme à l’idée de débuter une vie en tant que parents, la peur de bouleverser son quotidien…

Il n’est pas rare en effet d’entendre « j’ai peur de devenir maman ».

Devenir mère est en effet une grande responsabilité : vous attendez un bébé qui dépendra à 100% de vous, il attend tout de vous.

Certains futurs parents arrivent bien à gérer les 9 mois de grossesse et se disent tout simplement qu’ils feront de leur mieux. D’autres en revanche, et notamment des mamans, subissent un stress énorme à l’idée de « mal faire » les choses.

C’est dans le ventre de ces futures mamans que le bébé va grandir et, par conséquent, cela engendre une peur supplémentaire pour certaines femmes.

On le sait, pendant ces neuf mois de grossesse, la maman devra être attentive à plusieurs choses : son alimentation, son sommeil, sa façon de bouger… Le but ? Réunir les conditions idéales pour que la petite graine que vous avez dans le ventre puisse pousser tranquillement.

Pourquoi les futures mamans ont peur ?

Oui mais, même en faisant attention, certaines femmes pensent toujours ne pas faire « assez bien ». Les raisons peuvent être diverses :

  • La maman ne se sent pas en phase entre son désir d’enfant et sa grossesse : soit parce qu’elle ne pensait jamais avoir d’enfant et qu’elle s’était résignée, soit parce que la grossesse arrive « trop tôt » ou encore parce qu’une grossesse n’avait jamais été envisagée.
  • Certaines mamans peuvent être alitées très tôt et vivent très mal la situation. Le fait d’être clouée sur le canapé leurs donne l’impression de ne pas pouvoir préparer au mieux l’arrivée du bébé.
  • D’autres mamans sont aussi très angoissées par leurs rendez-vous médicaux. En effet, les résultats des différents examens peuvent fortement jouer sur la capacité de relativiser.
  • Certaines mamans ont aussi idéalisé l’image de la grossesse.

Cette sensation de ne pas être à la hauteur peut se traduire par des remords, du stress et même parfois pour certains cas par des crises d’angoisse. Si vous êtes sujette à des crises d’angoisse, nous vous invitons d’ailleurs à consulter le blog https://www.bonjour-angoisse.com

En effet, certaines mamans voient leur quotidien réglé par les crises d’angoisse. Celles-ci se traduisent, dans la majorité des cas, par ces symptômes : difficulté respiratoire, malaise, tremblement, vertige, douleur dans le thorax, vomissement, tachycardie…

Quand l’angoisse envahit à ce point son quotidien, il faut y remédier non seulement pour la maman mais aussi pour le bébé afin que les deux puissent vivre la grossesse le plus sereinement possible.

Les solutions à mettre en place

Pour cela, plusieurs solutions s’offrent aux mamans angoissées.

Tout d’abord, si la maman fait des crises d’angoisse elle doit en parler autour d’elle. Ces proches, le futur papa notamment pourront l’aider à se tranquilliser et à trouver des moyens de stopper cette angoisse.

La maman peut également mettre en place un journal de grossesse où elle écrit chaque jour ce qu’elle ressent. Poser des mots sur ces émotions l’aidera certainement à prendre du recul sur ses angoisses.

Yoga femme enceinte

D’autres méthodes naturelles permettent également de gérer l’angoisse : yoga, régime alimentaire sain et équilibré, sophrologie, acupuncture, respiration ventrale, hypnose, shiatsu, méditation…

Si ce n’est pas suffisant, la maman peut également entamer un suivi psychologique.

Ces différentes méthodes lui permettront de progresser petit à petit et finalement réussir à dépasser ses angoisses à l’idée de devenir mère.

Lorsqu’on tombe enceinte, on a 9 mois pour se préparer à devenir maman. C’est une période qu’il faut mettre à profit car être parent ça ne s’apprend pas, on le devient. La nature est bien faite, faites-lui confiance !

Scroll to top